MOUVEMENT   CITOYEN   DES   AARCHS ....      ALGERIE

Textes Déclarations

Lecteurs

Presse Forum Chat Nous contacter Accueil
Liberté  (Lundi 28 Août 2006)

 

À Tizi Ouzou

Le satisfecit des Aarchs


 
 

 

“Nous enregistrons avec satisfaction le décret”, estime la CADC qui souligne que cette mesure va soulager les catégories de blessés non encore prises en charge.

S’ils prennent acte de la décision publiée dans le Journal officiel concernant l’indemnisation des victimes des évènements de Kabylie, les représentants des archs, qui ont noué un dialogue avec le gouvernement, ne voient aucun élément nouveau, puisqu’il s’agit d’une ancienne décision qui a été déjà mise en application.
“Il faut savoir d’abord ce qu’il y a dans le décret en question qui n’est en fait qu’un prolongement de 3 mois de celui du 31 juillet 2005 qui prend en charge les blessés omis des années 2003-2004. Nous enregistrons avec satisfaction le décret du 16 août qui vient de paraître dans le Journal officiel. Cela va certainement soulager les catégories de blessés non prises en charge précédemment. C’est pourquoi nous appelons les intéressés à se rapprocher des services concernés afin de bénéficier de leur reconnaissance et de leurs droits”, dira en substance Belaïd Abrika, chef de file de la coordination des archs, daïras et communes de la wilaya de Tizi Ouzou (CADC).
Nos tentatives de joindre d’autres délégués du mouvement citoyen sont restées vaines. Quoi qu’il en soit, cette décision constitue, de l’avis des observateurs locaux, une réponse favorable de la part des plus hautes autorités de l’État à l’une des revendications du mouvement citoyen contenues dans la plate-forme d’El-Kseur.
Le présent décret tel que précisé dans sa dernière “mouture” a pour objet de modifier les dispositions du décret présidentiel n°2 du 7 avril 2002 fixant “les droits des victimes des évènements ayant accompagné le mouvement pour le parachèvement de l’identité nationale et la promotion de la citoyenneté survenus sur le territoire national durant la période allant d’avril 2001 au 31 décembre 2004”.
Il stipule que les demandes pour le bénéfice des dispositions du décret en question doivent être introduites dans un délai de 3 mois à compter de la date de publication du texte dans le journal officiel.
Plus de 1 000 blessés ont déjà déposé leur dossier auprès d’un bureau spécial rattaché à la direction de l’action sociale (DAS) de la wilaya de Tizi Ouzou.  Pour éviter toute tentative de fraude, une opération de vérification a été enclenchée au niveau des registres des structures de santé où les victimes se sont fait soigner.

A. T.