MOUVEMENT   CITOYEN   DES   AARCHS ....      ALGERIE

Textes Déclarations

Lecteurs

Presse Forum Chat Nous contacter Accueil

 

Les Archs reprennent la contestation en Kabylie
Grève générale le 12 janvier
                                                            El Watan (édition 25/12/2004)

Après plusieurs mois de recul ponctués de quelques timides activités et qui donnaient plutôt l’air d’une traversée du désert, les délégués du mouvement citoyen des archs tentent progressivement de retrouver leurs marques.

En ce sens, le dernier conclave interwilayas qui s’est tenu dans la nuit du jeudi au vendredi au village Ighil-Douamas, commune d’Iboudrarène, aura été l’occasion pour les différentes délégations des wilayas présentes (en l’occurrence Tizi Ouzou, Alger, Bouira, Béjaïa, Tipaza, Khenchela et Batna) de passer en revue toute l’actualité nationale et décider d’actions à mener à court terme. L’adoption de l’ordre du jour a nécessité de longs débats préliminaires dès lors que la CIC Béjaïa, qui n’a pas encore pu adopter le document de réflexion à son niveau, avait demandé de remettre son examen à plus tard. Pour accéder à cette requête, la plénière a préféré, plutôt que supprimer carrément le point de l’ordre du jour, accorder à la CICB le droit de réserve par rapport à l’adoption finale dudit document censé régir le fonctionnement du mouvement. Par ailleurs, la parole sera donnée respectivement à un oncle de Mohamed Benchicou, puis à l’ex-commandant de l’ALN Si L’Hafidh Yaha, présents en qualité d’invités d’honneur lesquels ont exhorté les délégués à redoubler d’efforts jusqu’à la libération de tous les détenus d’opinion et le triomphe de l’idéal démocratique. Ce faisant, les porte-parole des délégations participantes, après un tour d’horizon de diverses questions, se sont penchés sur les perspectives d’actions à mener dans l’immédiat. A ce titre, la plénière a arrêté deux principales actions, à savoir la célébration de la journée de Yennayer correspondant au 12 janvier par l’organisation d’une grève générale appuyée par des actions (meetings ou conférences) synchronisées au niveau des wilayas structurées dans le mouvement et l’organisation d’une conférence de presse à Alger le 5 janvier en vue de marquer l’anniversaire de la signature du protocole d’accord le 6 janvier 2004 avec le chef du gouvernement et interpeller celui-ci par rapport à sa non-application. Dans le sillage toujours de la célébration de Yennayer, il a été décidé de la commémoration du troisième anniversaire de la mort de Mohand Arab Bessaoud en organisant un recueillement sur sa tombe au village Akaoudj. Par ailleurs, il a été résolu que chaque coordination de wilaya prépare un cycle de conférences-débats pour rétablir les ponts avec la base citoyenne. A noter que la CADC a déjà pris les devants en annonçant un programme de conférences-débats à travers tout le territoire de la wilaya qui débutera à partir du 3 janvier 2005. Concernant le document de réflexion, enfin, les participants ont réussi à l’adopter « provisoirement » en attendant le bon à tirer qui nécessitera la levée des éventuelles réserves de la CICB lors du prochain conclave interwilayas.

Mohand Amara