MOUVEMENT   CITOYEN   DES   AARCHS ....      ALGERIE

Textes Déclarations

Lecteurs

Presse Forum Chat Nous contacter Accueil

 

Communiqué

 

La Kabylie en particulier et l’Algérie entière viennent de perdre, en la personne de Abdellah Mohya (plus connu sous le nom de Muhend U Yehya) décédé ce 7 décembre après une longue hospitalisation en France, un des derniers géants que la terre des Imazighène a enfanté et lequel a été  toujours  à l’avant-garde du combat émancipateur et progressiste pour la reconnaissance de l’identité berbère et l’avènement d’un régime démocratique respectueux de toutes les libertés individuelles et collectives. Infatigable éveilleur de conscience et opposant impénitent à l’ordre établi, l’inclassable Mohya avec en bandoulière son inégalable talent de comédien et sa verve déroutante, après une vie intense toute vouée à la culture et au militantisme, léguera à la postérité, en s’en allant, un trésor inépuisable constitué de nombreuse pièces théâtrales et contes adaptés ou tirés de la littérature universelle (Molière, Voltaire, Brecht, Beckett, Erdman, Pirandello, Jarry …) et autant de poésies et de chansons traduites ou écrites par lui à l’instar de la fameuse chanson « Tahya Barzidene ».

 

Le Mouvement citoyen, tout en s’inclinant devant la mémoire de l’immortel Mohya, appelle tous les citoyens à faire du lundi 13 décembre, date de son enterrement, une journée de deuil (exprimé notamment par des bandeaux, drapeaux et fanions  noirs) et à se rendre en masse aux obsèques qui auront lieu  à Ath Ouassif, dans le village Ath R’bah.

 

ULAC SMAH ULAC

LE COMBAT CONTINUE

CADC

Tizi-Rached, le 11/12/2004